Noolithic

 

 Noolithic

"L'intelligence collective au service du développement durable"

 

 

Accueil

Définitions

Le projet

Edito

Liens

    Le blog (Privé)

Noé

CV
Emmanuel DELANNOY

 

Mardi 6 juillet 2004

 

J'aurais au moins tenu une de mes promesses. Le site noolithic.com est maintenant sous Spip. La suite du Blog est là.

Vous pouvez y accéder par la page d'accueil du site, en vous connectant à l'espace intranet (Identifiant : "noolithic" ; Mot de passe : "ami").

 

Evidemment, il reste plein de choses à faire sur cette nouvelle mouture du site, mais c'est déjà un progrès. J'appliquerai le principe de l'amélioration continue, en phase avec mes moyens et le temps disponible.

 

A bientôt.

 

 

Vendredi 25 juin 2004

 

Quel piètre blogueur je fais ! La bonne blague... La mise à jour est assez erratique. Notez que je m'améliore, quand même : avec deux mises à jour cette semaine, je ne suis pas sûr de faire mieux la semaine prochaine. Je suis encore en retard pour ce qui est du transfert du site sous SPIP, J'espère bien que ce sera fait la semaine prochaine.

 

Sinon, bonne semaine dans l'ensemble. Le travail a avancé normalement sur la préparation du SME au CIRAD, dans les délais prévus, mais c'est surtout sur l'aspect communication et sensibilisation que j'ai le sentiment d'avoir progressé. J'ai rencontré vendredi dernier Michel Griffon, "Monsieur" développement durable au CIRAD, qui a été très intéressé par le projet que j'ai l'honneur de conduire. A ma demande, il a rédigé un texte de sensibilisation et d'encouragement à l'attention des agents du département EMVT, que j'ai diffusé dans le cadre de la lettre d'information mensuelle sur le projet (je viens d'envoyer le deuxième numéro). J'aime bien les messages qu'il a fait passer, sur les thèmes de la cohérence entre ce que nous faisons au CIRAD, dans le cadre de nos activités de recherche, et sur la façon dont nous le faisons, en respectant l'environnement. Des messages aussi sur la crédibilité de la communauté scientifique et sur l'exemplarité du projet ISO 14001 de l'EMVT pour l'ensemble du CIRAD, et au delà pour toute la communauté scientifique.

 

J'ai aussi organisé et animé un atelier de brainstorming, ou "remue-méninges" en québéquois, pour choisir un nom au projet, maîtriser notre consommation de ressources, et améliorer le traitement des déchets. La réunion s'est très bien passée, dans la bonne humeur, et a permis de produire pas mal d'idées à exploiter. 10 personnes ont participé, représentants tous les métiers (chercheurs, administratifs, secrétaires, techniciens). D'autres qui n'avaient pas pu venir avaient même préparé des listes d'idées qu'ils nous ont transmises avant la réunion !

 

J'ai commencé à rédiger le manuel environnement, avec Mind Manager (les connaisseurs apprécieront !). Fonctionnalité géniale, on peut créer un site web dynamique directement à partir de la map ! J'ai montré à mes collègues le projet de manuel (avancé à 50%), complètement en mode web-dynamique, navigation fluide, liens avec les procédures et les formulaires et tout et tout ! ...

Et ben ça ne les a même pas plus impressionnés que ça... Déception !

 

Mais je garde l'idée pour l'avenir, je pense qu'il y a moyen de faire des systèmes documentaires de la mort qui tue avec cet outil !

 

Sinon, autres points positifs cette semaine : J'ai fait tous mes trajets en vélos, et ça c'est cool, ça aère la tête et ça maintient en forme, et sans émettre de G.E.S. s'il vous plait ! (Gaz à Effet de Serre pour ceux qui n'ont pas fait le MIQE ;-)

 

Et Noé va bien, ça aussi c'est cool, et toute la famille aussi.

 

Bon week-end, et à lundi !

 

 

Lundi 21 juin 2004

 

21 juin, déjà ! J'ai un peu honte d'avoir laissé en plan ce blog si longtemps...

 

Il y a d'abord eu les "vacances de Noé", jusqu'à lundi dernier, puis une reprise un peu laborieuse. La semaine dernière a été un peu dure, reprise de rythme, fatigue, et ... doute.

 

Ceux qui me connaissent savent que de ce coté, j'ai un abonnement privilège avec carte de fidélité.

 

C'est sûr que je n'ai pas choisi le chemin le plus facile. Tout le monde parle de développement durable, mais les actions réelles et les engagements sincères, au plus haut niveau, ne sont pas si courants. Et si on essaie de conjuguer biotechs avec éthique, responsabilité, mandat, engagement, ... Si en plus on veut en faire un projet professionnel ...

 

Vaste programme.

 

J'ai eu la dernière semaine quelques exemples de résistances, pour les meilleures et les pires raisons, à un projet qui s'inscrit dans le cadre du développement durable. Mais aussi aujourd'hui, et un peu vendredi, quelques encouragements, et propositions d'aides qui me font chaud au coeur.

 

Je pense que je vais reprendre pied cette semaine. J'ai plusieurs actions engagées dont je vous parlerai plus tard qui devraient accélérer un peu les choses.

 

Alors à bientôt ;-)

 

Au fait : Normalement je devrais (enfin, et avec quel retard !), passer le site sous Spip cette semaine. ça lui donnera une nouvelle dimension, et permettra d'intégrer des rédacteurs de divers horizons pour l'enrichir et faire un pas vers le projet "Noolithic". Mais ça ne se fera pas en un jour et il y aura sûrement des blancs à l'antenne. Vous voilà prévenus.

 

 

Mardi 1ier juin 2004

 

J'interromps quelques jours mes activités au CIRAD, parce que ... Noé est !

 

 

Vendredi 28 mai 2004

 

Semaine intéressante et contrastée. Des interviews et des conversations "café" impromptues qui montrent des perceptions très différentes de la part des gens sur ce projet. Quelques enthousiastes, qui seront de précieux alliés pour la suite, pas mal de sceptiques, qu'il va falloir convaincre, et quelques réfractaires, pour qui ce projet de certification IS0 14001 n'est qu'un "machin", voire une galère de plus.

 

Même débat pour ce qui concerne le tri des déchets. L'inventaire des poubelles de bureau fait en début de semaine n'était qu'une étape dans une volonté d'améliorer sensiblement le tri des déchets, notamment le papier et le carton qui doivent pouvoir être compactés et recyclés. L'impact, mine de rien est important, tant en terme écologique qu'économique. (le chiffrage est en cours). Le principe retenu, mais pas appliqué à ce jour, est des plus simple : Il n'est pas question que ce soient les employés qui fassent le tri des déchets dans les poubelles de bureau. Il y a donc des poubelles à sac vert (papier et carton uniquement), et des poubelles à sac noir (tout le reste : mégots, tasses à café, emballages plastiques, trognons et autres ...). La DITAM (service interne du CIRAD - Intervention Techniques et Maintenance) s'associe à ce projet avec pour objectif de réduire le volume total de déchets (pour tout le CIRAD) non valorisés de 10% en 2 ans.

 

Ca paraît modeste, et pourtant : Avec Nicolas et Marc, stagiaires à la DITAM pour le projet QSE, nous avons halluciné sur les réactions de certains, allant jusqu'au rejet et au "je m'en foutisme" absolu ! Pas vraiment ce qu'on pensait trouver dans un établissement comme le CIRAD. Et perdez vos illusions si vous en avez : le niveau d'adhésion au projet (visant à inscrire nos pratiques quotidiennes dans la perspective du développement durable) n'est absolument pas corrélé, ni à l'âge, ni au niveau d'étude ! Un docteur en agronomie, à peine trentenaire, nous a même dit qu'il n'avait pas fait un doctorat pour trier ses déchets et que le CIRAD n'avait qu'a embaucher quelqu'un pour faire ça ! La route sera longue ...

 

Vendredi : Audit (documentaire) du plan de management de la sécurité par rapport à la norme OHSAS 18001, avec Nicolas et Marc, et visite de l'ensemble du site, y compris certaines installations "sensibles" que je n'avait pas pu voir jusqu'à présent. Visite notamment d'un futur laboratoire SN3 (l'équivalent d'un P3 pour la biologie végétale) en chantier, ce qui est très éclairant sur le fonctionnement et le niveau de précaution mis en oeuvre. Visite aussi de l'insectarium pour les glossines, les fameuses mouches "tsé tsé" vecteurs de des trypanosomes (animaux ici).

 

Idée pour la suite : Evaluer l'impact des effluents aqueux en partant d'un inventaire physique des réactifs et solvants utilisés sur le site, + les quantités achetées par période, rapprochés de la consommation d'eau. Il faut partir de 0, car rien n'est fait à ce jour.

 

A suivre ...

 

 

Lundi 24 et mardi 25 mai 2004

 

Après ce long week-end, profitable et agréable, retour au CIRAD. Je commence à rédiger et formaliser un certain nombre de documents tout en poursuivant mes interviews. J’ai d’ailleurs rencontré des gens vraiment sympas aujourd’hui, positifs et encourageants sur le projet.

 

En principe, je pense qu’on devrait formaliser un manuel « sécurité - environnement », ce qui serait cohérent du point de vue des activités de laboratoire. Beaucoup de procédures sont en vigueur sur la sécurité, les modes opératoires sont bien compris et acceptés, donc autant éviter de doublonner les choses. On en parlera lors d’une prochaine réunion du « CoQual » pour valider le principe.

 

Coté analyse environnementale, les choses devraient vraiment s’accélérer la semaine prochaine, avec le retour des personnes qui soldaient leurs congés en mai.

 

Pour le fun, j’ai fait l’inventaire des poubelles de bureau lundi, pour vérifier si la disposition, l’étiquetage et les pratiques étaient conformes. Il reste une marge de progression ;-) Mais là ou je me suis vraiment amusé, c’est en voyant les têtes de lémuriens que faisaient le gens quand je leur expliquait ce que je faisait dans leur bureau.

 

Peut être que c’est de voir tous ces yeux ronds braqués sur moi qui m’a donné envie d’aller ce midi manger un sandwich avec Jean-Sylvestre en visitant le zoo du Lunaret, pour voir des vrais lémuriens. C’est vraiment très gracieux et mignons ces petites bêtes là. Dommage de les voir dans un Zoo, dans de si petits enclos. Il faut tout faire pour qu’ils restent à l’état sauvage, dans leur habitat naturel. Et pour ça commencer par faire en sorte que les gens aient à Madagascar des conditions de vie au moins correctes, et l’espoir d’améliorer leur condition. On ne fera rien pour préserver la biodiversité sans prendre en compte les populations humaines.

 

 

Mercredi 19 mai 2004

 

Les extrêmes en termes de déchets aujourd’hui : Réunion sur le tri des déchets de bureau ce matin (papier et pas papier) et les déchets radioactifs cet après-midi.

 

C’est assez amusant de voir que ce qui semble trivial - le tri binaire entre les déchets de bureau recyclable et les autres – semble être une gageure à mettre en place, alors que la gestion des déchets radioactifs, qu’on pourrait penser compliquée, est en fait assez simple et bien maîtrisée. Certes, les enjeux ne sont pas les mêmes, et heureusement qu’on trace bien les déchets radioactifs. Mais quand on pense aux coûts induit par une mauvaise gestion des déchets de bureau, dans une organisation où on cherche des sous partout, il y a de quoi s’étonner.

 

Au fait : Déchets radioactifs : Pas d’affolement, il s’agit de marqueurs radioactifs, utilisés pour faire des comptages fins, en quantités très faibles, et de produits à demi vie très courtes. La plupart du temps, ils sont éliminés comme de simples DIS (Déchets Industriels Spéciaux) après une période de décroissance suffisante, et vérification au compteur Geiger.

 

Pour les déchets de bureau, on sort l’artillerie lourde : communication, affichage, sensibilisation, et inventaire et contrôle.

 

Pour ceux qui s’intéressent au bio & nanotechnologies, et aux enjeux de ce domaine sur notre futur commun, je recommande la lecture du n°3 de la revue en ligne « Vivant ». www.vivantinfo.com

Brillant et secouant !

 

Long week end de l’ascension en perspective : Joies (sans réserves) de la famille réunie !

 

 

Mardi 18 mai 2004

 

Le temps passe vite. C’est bon signe : la routine ne s’est pas installée et j’ai de quoi faire.

 

Le travail se répartit ces derniers jours entre du travail de veille (réglementation, bonnes pratiques), de réflexion (intégration des référentiels), de formalisation, et du terrain (interviews, visites, …).

 

Je recommande à ceux qui sont intéressés, la lecture du « Manuel pratique de système de management QES » de Gabriel ULLMAN, aux éditions SAP : Vision créative et originale de la qualité, avec un objectif de simplicité de mise en œuvre et de maintenance.

 

J’ai aussi fait un travail pédagogique (lettre d’information) qui commence à porter ses fruits. Mais je n’ambitionne pas de convaincre tout le monde, d’autant que le contexte est plutôt difficile (charge de travail importante, peu de moyens financiers, incertitudes sur l’avenir, …). Donc, en gros, les gens ont autre chose que le projet environnement en tête. Certains le voient même comme une galère de plus qui leur tombe dessus. A moi de temporiser, convaincre et faire avancer le projet.

 

J’ai proposé un petit concours pour trouver un nom et un logo au projet : a suivre …

 

Ah ! Coté pratique, j’ai trouvé un logement pour la durée du stage à 7 km d’ici, à mi-chemin entre le centre de Montpellier et le campus de Baillarguet : le pied ! Je vais gagner pas mal de temps.

 

Pas beaucoup de nouvelles des copains ces jours-ci : manifestez vous !

 

A suivre …

 

 

Mercredi 12 et Jeudi 13 mai 2004

 

Oui, ça y est, je commence à factoriser : 2 jours en 1. C’est comme ça, la la la …

 

Beaucoup de réunions, avec la DITAM, le Comité Qualité, au niveau du département. On avance, on se colle des objectifs et des challenges, mais c’est en marchant qu’on apprend à marcher.

 

Beaucoup de lectures, de veille internet et de réflexion pour apporter du contenu spécifique à la démarche, personnaliser la communication interne, et préparer la suite.

 

On avance aussi sur l’identification des acteurs en interne au niveau du département et au niveau de la DITAM pour l’analyse environnementale. Mais pour cause de solde de congés à prendre en mai, il faudra attendre un peu pour rencontrer certains.

 

Quelques ajouts mineurs sur le site :

 

Un lien vers le dossier de l’express sur les pollutions à la page Edito, rattaché à l’article sur l’appel contre les pollutions chimiques : http://www.lexpress.fr/info/sciences/dossier/pollution/dossier.asp

 

Un lien vers la page Ethique et Sciences de la vie du CNRS (un de mes sujets de prédilection), à la page Liens : http://www.cnrs.fr/SDV/Dept/ethique.html

 

Il faudra d’ailleurs que je creuse sur ce site ces aspects éthiques & sciences de la vie, biotechnologies et développement durable, etc. Certainement une rubrique à part entière à venir sur ce site.

 

A bientôt,

 

 

Mardi 11 mai 2004

 

L’heure est grave ! La révolte gronde !

Un changement de sens de circulation du rond point Agropolis met une bonne partie du CIRAD en émoi. C’est vrai que ça met le oaïe (comme on dit en marseillais, mais j’ai un doute sur l’orthographe). J’ai passé ½ heure ce matin sur ce fichu rond point. Mais bon, à coté de la situation du monde … (www.worldwatch.org )

 

Aujourd’hui : préparation des actions de communication, rédaction d’un communiqué que la direction du département diffusera après validation pour informer et sensibiliser le personnel au projet. La newsletter suivra dans la foulée avec des informations factuelles sur la démarche, la planification du projet, etc…

 

Réunion avec V. Dollé, le Directeur de la Délégation Qualité (au niveau global CIRAD) : Discussions sur les objectifs, le planning, l’état d’avancement, les moyens de communication et de formation autour du projet.

 

A suivre …

 

 

Lundi 10 mai 2004

 

Réunion hebdomadaire de l’équipe qualité du CIRAD-EMVT (on est 3, ça va, on arrive à se voir !) : Pour ce qui me concerne, bilan de ma première semaine :

 

-         Rédaction d’un guide d’autoévaluation (validé) à compléter le plus possible cette semaine,

-         Préparation de l’inventaire des AES / IES (délai pour le compléter : fin juin),

-         Veille réglementaire : décision de faire acheter le LAMY environnement par la DG et de le faire circuler (chaque mise à jour dans chaque département). Charge aux départements d’extraire les informations pertinentes pour eux et de compléter par des recherches sur Aïda si nécessaire (Il faudra que j’écrive une procédure là-dessus),

-         Mise en place d’une coordination avec la DITAM sur l’environnement (déchets notamment),

-         Planification des tâches (diagramme de GANTT) pour toute la durée de mon stage.

 

Mon mail de vendredi dernier commence à porter : les gens savent qui je suis. Ca fait bizarre d’être reconnu par des inconnus : c’est ça la célébrité ? ;-)

 

A demain,

 

 

Vendredi 7 mai 2004

 

Ca y est, tout marche : la messagerie, l’accès au réseau, etc.

 

Réunion de travail en début de matinée avec Jean Sylvestre : On va s’entre aider de temps en temps pendant ce stage. Un coup on bossera à deux sur ses dossiers, un coup sur les miens. Loin de nous disperser, je pense que cette approche nous apportera une vision plus large et nous aidera à être plus efficace. On va aller voir ensemble le responsable qualité de CGEY, à Marseille, pour travailler sur la qualité des processus réponse à appels d’offre et formation (c’est déjà du benchmarking !).

 

Ensuite : travail sur l’analyse environnementale (aspects et impacts), ce qui va prendre pas mal de temps, un peu de veille réglementaire, ébauche de réflexion sur certaines procédures et sur l’intégration des différents manuels qualité, environnement et sécurité.

 

J’ai aussi étrenné ma toute nouvelle messagerie pour faire un petit mail sympa et pas triste de présentation avant d’aller rencontrer chacun dans le cadre de l’évaluation et de l’analyse environnementale.

 

Et puis c’est vendredi … Je file retrouver ma douce et mes 3,5 minots.

 

Bon week end à tous !

 

 

Jeudi 6 mai 2004

 

La moitié de la journée s’est passée à essayer de régler des problèmes d’ordinateurs. On devait m’installer ce matin la connexion au réseau, mais le moins qu’on puisse dire, c’est que ça n’a pas marché du premier coup. Ca ne marche toujours pas d’ailleurs… On verra demain.

 

Sinon, finalisation du guide d’autoévaluation, et début de préparation d’une grille d’analyse des Aspects et Impacts environnementaux.

 

Comme il est difficile de concevoir des processus standards pour les démarches scientifiques, c’est plus une approche géographique (labo par labo, et équipement par équipement) qu’on a retenue. Ca permettra d’être exhaustif sur l’analyse.

 

Il y a ici une culture très forte de la sécurité des personnes. D’où pas mal de sources et de documents à reprendre pour une analyse des risques environnementaux.

 

Ah ! Je suis enfin au point sur l’itinéraire pour venir ici. Les 3 premiers jours je me suis paumé comme c’est pas permis. La route est jolie, mais tous les jours …

 

A demain …

 

 

Mercredi 5 mai 2004

 

Visite des labos ce matin, dans le cadre de la visite de sécurité effectuée avec tous les stagiaires. Je me suis remémoré la petite phrase de Marie-Hélène Vermillon : « En environnement, on fait les poubelles et les placards ». C’est instructif en effet, et ça permet d’en apprendre pas mal sur la culture environnement (voire sécurité, pour les stockages de produits) de l’établissement ou on est. Ca permet surtout de voir si les consignes sont appliquées et appropriés par tous, ou si un effort de sensibilisation est nécessaire.

 

Attitude générale pour faire un SME (mais je pense que c’est pareil pour un SMQ) : S’étonner !
(Je tiens d’ailleurs à jour, en plus de ce blog, un « rapport d’étonnement », non publiable.

 

Aussi : poser des questions, sans se limiter, quitte à passer pour un c…

 

Au bureau, pas mal de travail sur les ICPE, discussions et réflexions sur la façon de procéder à la veille réglementaire, + compilation des fiches du PEE et de documents réglementaires sur la sécurité biologique et chimique pour compléter mon guide d’auto évaluation.

 

Les formations aux exigences de la norme sont reportées à septembre, ce qui permettra de former les gens sur la politique et les objectifs définis, et sur les moyens qu’on se donnera pour les atteindre.

 

En attendant, je ferai une Newsletter (un simple mail, quoi) mensuelle pour informer le personnel du projet, de ses enjeux et de son avancement.

 

A suivre …

 

Mardi 4 mai 2004

 

Journée plus calme aujourd’hui. Je me suis pas mal concentré sur la préparation du guide d’autoévaluation qui devrait être terminé bien avant la fin de la semaine.

 

Première réunion de la cellule Qualité d’EMVT : Le point sur l’avancement de l’accréditation des labos, (ISO 17025) et le calendrier des premières actions de préparation de la certification ISO 14001. Début des interviews sur la base du questionnaire d’autoévaluation à partir de lundi prochain, pour une première synthèse à la fin du mois de mai. En parallèle, je prépare les supports de cours pour les actions de formation et de sensibilisation, programmées en principe pour la dernière semaine de juin.

 

Premières réflexions aussi sur le système de codification et de gestion des documents, et l’intégration des documents « environnement » à la démarche qualité générale.

 

Première difficulté pressentie aussi : la disponibilité des interlocuteurs : Solde des congés en Mai, vacances en Juillet et en Août … Il va falloir être efficace pendant le mois de juin !

 

Grosse galère ce matin pour venir. François m’a concocté un itinéraire aux petits oignons que je vais tester ce soir.

 

Sinon, c’était vachement sympa de déjeuner avec Jean-Sylvestre et JB ce midi. La prochaine fois, c’est JS qui vient à Baillarguet.

 

Pour ceux qui bossent sur la mise en place d’un SME : J’ai trouvé une petite méthodo toute simple, pas prise de tête mais qui cale bien les idées en place sur : http://www.agora21.org/entreprise/iii1.htm 

 

A bientôt ;-)

 

 

Lundi 3 mai 2004 :

 

Woosh ! C’est parti !

 

Je suis vachement content, je n’ai pas complètement perdu pied le premier jour

(mais c’était pas loin).

 

Je comprend pourquoi le stage dure 6 mois : il faut au moins 4 mois pour lire tous les documents sur lesquels je vais travailler. Non je blague, ça prendra beaucoup plus de temps que ça …

 

J’ai pu prendre connaissance du guide sécurité du CIRAD, basé sur l’OHSAS 18001 : Simple, pragmatique, concis : Il date un peu mais ça donne une bonne idée de ce qu’on peut faire sur l’environnement. Par contre, la norme ISO 17025 pour l’accréditation du labo de sérologie, c’est autre chose, un petit coté estouffadou comme on dit par ici.

 

Je ne sais toujours pas bien comment je vais m’y prendre, mais je sais par quoi je vais commencer. J’ai préparé un plan d’action que j’ai présenté à François Bertin, mon maître de stage, et ça à l’air de lui convenir. Donc on va commencer par la rédaction d’un guide d’autoévaluation, que je vais bricoler à partir de bouts éparts en ma possession, et roule …

 

Chapeau pour l’accueil au CIRAD : Ma collègue de bureau Dominique Sionneau à l’air de tolérer sans difficultés notables l’envahisseur qui vient de débarquer, et je sens qu’on va bien s’entendre. François Bertin semble me faire totalement confiance (l’inconscient !) et me laisse toute l’initiative sur le projet environnement. Il est très ouvert à toutes les propositions (charte éthique, stratégie DD, …).

 

J’ai rencontré deux stagiaires à la DITAM (Services Généraux et Maintenance), qui préparent un système de management intégré QSE. On a déjà prévu de bosser ensemble sur les ICPE et la gestion des déchets et effluents.

 

Déjeuner ce midi avec Emmanuel CAMUS, le Directeur du département EMVT (Elevage et Médecine Vétérinaire, la ou je bosse). Beaucoup de discussions intéressantes avec François BERTIN et d’autres sur la qualité, le développement durable, les vaccins recombinants, les OGM et leurs incertitudes, la valorisation de la recherche, l’éthique, …

Des idées pour des sujets de thèse professionnelle émergent. Prometteur.

 

Demain, je déjeune avec Jean Sylvestre, qui fait son stage chez TERA, sur l’autre Campus du CIRAD, à 2 Km d’ici…

 

A demain !

 

(Au fait, si vous voulez savoir ce qu’on fait ici : www.cirad.fr )

 

 

Samedi 1ier mai 2004 :

 

Et oui, ça y est, la partie théorique du mastère est finie.

 

Sentiments partagés : J’était impatient de m’attaquer au réel, au concret, et de mettre en pratique les connaissances acquises.

 

En même temps, l’angoisse de la page blanche :

 

  • Comment je vais m’y prendre ?
  • Par quoi commencer ?
  • Serais-je à la hauteur ?

 

Beaucoup de questions en suspend. Mais on verra lundi. A chaque jour suffit sa peine.

 

Pour le reste, mes copains (et surtout mes copines ;-)) du mastère me manquent déjà.

 

On a vécu des moments formidables ensemble. De boulot, de fêtes, de balades et de discussions passionnantes. Cette promo 2004, faite d’individualités très diverses et de fortes personnalités restera dans mon cœur et ma mémoire. Je leur souhaite bonne route, bonne chance, et surtout de continuer à se faire plaisir en travaillant à réaliser leurs rêves.