Signature de l’appel de Paris contre les pollutions chimiques


La mobilisation contre les pollutions d’origine chimique, notamment contre les composés organiques de synthèse bio-accumulables, gagne du terrain. 76 personnalités parmi lesquelles des chercheurs, médecins, cancérologues, écologues et philosophes, dont de nombreux « nobelisés », ont signé ce vendredi 7 mai, à l’Unesco, un appel contre les effets dévastateurs des pollutions chimiques.

Cet appel dénonce les effets de ces pollutions sur la santé humaine, notamment sur les jeunes enfants et sur la fécondité. Il appelle les autorités nationales et internationales à lutter contre ces pollutions, par l’application du principe de précaution, là où les risques sont mal connus et maîtrisés, et par des efforts de préventions (interdiction) contre les molécules dont les effets nocifs sont clairement identifiés.

A rapprocher d’une autre information récente : Le WWF a fait subir un test à 39 députés européens pour détecter les molécules chimiques présentes dans leur organisme : Les résultats sont édifiants : De 40 à 50 substances nocives présentes chez chacun des testés, en quantités souvent faibles, mais ces molécules sont stables et accumulées tout au long de la vie, et dans certains cas des taux particulièrement élevés on été constatés.

Plus d’info :

Le Figaro : http://www.lefigaro.fr/sciences/20040508.FIG0149.html

Le Monde : http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3226,36-363974,0.html

Libération : http://www.liberation.fr/page.php ?Article=203645

L’Express : http://www.lexpress.fr/info/sciences/dossier/pollution/dossier.asp

Le site du WWF : http://www.wwf.fr/sanscom.php



Haut de Page

Sommaire de la rubrique