Poster un message
Votre réponse fait suite à l'article :
jeudi 2 septembre 2004
par Emmanuel
La grande assymétrie
Je ne vous avais jamais encore parlé de ma profonde admiration pour Stephen Jay Gould, tant pour l’homme et le véritable humaniste qu’il était, que pour son œuvre immense, à la fois littéraire et scientifique[1].
En apprenant la nouvelle de sa mort, le 20 mai 2002, j’ai ressenti une grande tristesse, celle qu’on ressent lors de la perte d’un ami proche. La lecture de ses livres était pour moi comme une conversation amicale et chaleureuse, et me donnait l’impression d’une certaine intimité avec l’auteur. (...)

Retourner à l'article

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

 
Titre :

Texte de votre message :

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)


Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)


Qui êtes-vous ? (optionnel)