Une démarche générique de développement durable

“Le développement durable ne constitue pas une couche de plus, il consiste à accomplir différemment ce que l’on faisait jusqu’ici.”

Christian Brodhag, Délégué interministériel au développement durable

Introduction :

Quelque soit votre statut (entreprise, collectivité, association), ou votre activité, mettre en oeuvre une démarche de développement durable a pour principal objet d’assurer l’intégration des trois piliers que sont les aspects économiques, sociaux et environnementaux au coeur du processus décisionnel. Cette dimension transversale nécessite une approche interdisciplinaire pour appréhender efficacement la complexité inhérente à ce type de projet.

Cette approche reposera idéalement sur une boucle d’amélioration continue, dont voici les principales étapes :

Etape 1 : Inventorier les partenaires et acteurs, élus, institutions, entreprises et autres acteurs économiques, scientifiques, experts, associations et autres parties intéressées. Mettre en place un processus permanent de dialogue formalisé avec chacune d’elles.

Une veille permanente doit permettre de disposer d’une information à jour sur les parties intéressées et leurs attentes, la réglementation, l’état de l’art des technologies disponibles et les bonnes pratiques.

Etape 2 : Planifier les priorités d’action, en cohérence avec la politique que vous vous êtes fixé, vos moyens économiques et les attentes des parties intéressées. Le plan d’action devrait respecter l’aspect multidimentionnel du développement durable, en prenant notamment en compte :

-  La performance économique durable,
-  La cohésion sociale,
-  La préservation des services écologiques assurés par la biodiversité, la préservation des resources en eau et en sols, et la lutte contre les pollutions et l’effet de serre.

Etape 3 : Mesurer l’efficacité de chaque action conduite ainsi que celle du plan d’action dans son ensemble, sur la base de résultats concrets. A chaque priorité d’action devrait donc être associée, dès sa conception, les indicateurs de mesure ou d’évaluation de la performance pertinents.

Etape 4 : Evaluer, selon une périodicité adaptée, chaque action à l’aune des résultats concrets obtenus. Une revue périodique formelle réunissant les acteurs clés, les parties intéressées et les instances décisionnelles devrait être organisée pour chaque programme d’action.

Etape 5 : Améliorer de manière continue le plan d’action et les moyens mis en œuvre, en fonction des résultats du processus de veille, de la mesure des performances obtenues et de la revue périodique.

Une telle démarche nécessite de mettre en place une dynamique d’intelligence collective impliquant l’ensemble des acteurs concernés, et recherchant systématiquement les synergies possibles entre les différentes activités et ressources de votre organisme.

Mettre en oeuvre et piloter ce type de démarche est au coeur de mon projet professionnel. Vous voulez en savoir plus ? Quoi de mieux que de m’envoyer un , ou de me contacter directement au + 33 (0)6 83 55 66 25.

Voir aussi :

-  Intelligence Collective, la révolution invisible - Par Jean-François Noubel